29/12/2007

Le désert

 desert4

Avant toi il n’y avait rien

Et après toi il n’y eu plus rien

Que le désert

Tout fut balayé, emporté

Et pourtant je marche droit devant

Evitant de me retourner

Mais rien n’y fait,  plus rien n’y personne

N’as grâce à mes yeux

Comment te remplacer mon amour

Pas un seul jour  je ne pense à toi

Pas un moment je n’oublie

Ce que j’ai vécu avec toi

Et leurs sourires, leurs tendresses

Ne peuvent me faire chavirer

Comme toi mon aimé

Comme toi tu l’avais fait

Personne ne pourra m’apporter

Tout ce que tu m’as donné

Cet amour fut si fort

Si intense, si sucré

Comment veux tu que je vive  maintenant

Et toutes mes tentatives  

Echouent lamentablement

Deviennent des désastres, des déserts

Me jetant dans leurs bras sans cesse

Voulant à tout prix

Retrouver cet amour sacré

Mais je ne trouve que le goût amer de la défaite

Le silence et l’indifférence

Sont à présent ma sentence

Aides moi à t’oublier

Aides moi à ne plus t’aimer

Que la vie me donne

Une seconde chance

La chance t’aimer à nouveau

Un autre toi, une autre moi

Je veux vivre encore

Aimer encore

Plus fort chaque jour

Plus fort que tout

Aides moi à trouver l’oasis

Du plaisir et de la tendresse

Pour cette terrienne en détresse

Pour cette femme poétesse

Pourquoi n’ai-je pas compris que tu es unique

Et que toi et moi nous ne formions qu’un

Qu’à me débattre dans ce labyrinthe

Je me fais plus de mal que de bien

Que la tempête bientôt va se calmer

Dans ce désert de solitude

Et qu’un voyageur m’apportera

De quoi me désaltérer …

23:45 Écrit par Framboise | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Dans le désert la nuit, il y a une nuée d'étoiles plus brillantes les unes que les autres. Puisse chacune représenter un espoir.
Amicalement

Écrit par : Guy | 09/01/2008

Les commentaires sont fermés.