26/02/2007

Dernier souffle

Douleur_damour

Ce matin mon cœur s’est arrêté

Il s’est arrêté de battre

Le voilà mort dans mon corps

Vidé de tout son sang

 

Il a lutté comme il a pu

Contre la souffrance, la maladie

L’ignorance, le dépit

L’envie de vivre et de mourir aussi

 

Je le voyais s’élancer dans des histoires sans fin

Je le sentais s’emballer pour des illusions

Le rêve et la réalité sont bien à l’opposé

De toute considération humaine

 

Ce matin dans un dernier souffle

Il a rendu les armes contre ce monde

Inhumain, décadent et violent

Il a cessé de battre calmement

 

Mon corps à présent vide de sens

N’as plus de but précis

Il erre dans cette grande ville

Seul et inutile, inconscient

 

Je ne resens plus rien

Amour , passion,  froid, ennui

Plus rien en moi

Si ce n’est ce vide immense

 

Je suis comme tous les autres

Un être sans vie, sans sentiments

Sans joie ni peine

À l’image de ce monde ….

15:02 Écrit par Framboise | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Sublime. Tout en sensibilité.

Écrit par : davidlansky | 03/10/2007

Les commentaires sont fermés.