06/05/2004

Ami

Je lève mon verre à ta santé
A toi l'ami de toujours
Celui des bons et des mauvais jours
Celui qui jamais ne m'abandonne
 
Sur cette route monotone
Tu me tiens la main
Toi qui me connais si bien
D'une regard c'est certain
 
Souvent dans l'ombre
Tu veilles sur moi
Et si je trébuche
Tu calmes mes émois
 
Et si ce sentiment fort
Nous dépasse parfois
C'est au fond de nous
Qu'il s'endort
 
Pour tout cela
Et pour d'autres
Je te remercie d'exister
Et d'être mon ami



12:17 Écrit par Framboise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.